Dimanche 21 juin 2015

Douzième Dimanche du temps ordinaire

 

CALME ROYAL

 

La catéchèse des disciples continue. Par l'épreuve...

 

Si le Règne de Dieu est bien cette vitalité discrète, cachée au coeur des événements, alors rien n'échappe à sa logique. Tout est épiphanie du Royaume. Tout participe de sa révélation. Laissés à eux-mêmes les disciples, pourtant, cèdent à la panique. La nuit, la violence de la tempête sont en total contraste avec le sommeil de Jésus à l'arrière de la barque. Les disciples subissent ce qui leur arrive. Jésus, quant à lui, reprend immédiatement le contrôle. Et que pointe-t-il chez ses disciples ? Leur manque de foi... Son calme royal démontre l'absolue maîtrise des événements. "Cela ne te fait rien ? " lui demandaient-ils au plus fort de la tempête... Son calme interroge la panique et renvoie à la foi qui manque tout au fond.

 

La Pâque commence là. Pour passer de la crainte à la foi, il faut Jésus. Pour passer de la mort redoutée à la confiance abandonnée, il faut le maître de la vie. La foi, c'est son calme royal qui nous atteint en toutes circonstances. C'est la certitude que le maître de la vie est à l'oeuvre en toutes choses malgré les apparences. Passer sur la rive de la confiance avec Jésus, c'est reprendre la main des événements. Non plus les subir ou les redouter, mais les traverser en y discernant sa présence.

 

Puissions-nous donc rendre grâce en ce dimanche pour celui qui non seulement nous a donné la vie, mais qui nous accompagne jour après jour pour y déposer son calme royal et faire grandir en nous la foi.

 

 

Equipe Evangile@Peinture

 

Télécharger PDF