5 avril 2015

DIMANCHE DE Pâques

L’AMOUR RESSUSCITE

Il entra, il vit et il crut.

L'expérience de Jean, le disciple bien-aimé tient en ces trois verbes. Il lui a fallu d'abord entrer dans le tombeau vide. Entrer, c'est accepter d'être pris par l'événement et sa signification. C'est prendre part à ce qui est en train de se vivre, en devenir acteur: témoin.

Le témoin voit. Ce qu'il voit, c'est certainement la même chose que Pierre: ces linges posés à plat qu'il avait aperçus en se penchant en arrivant le premier au tombeau. Mais une fois entré, ce qu'il voit n'est plus spécifié. Son voir est devenu connaissance. Son voir dépasse ce qui est  sous ses yeux. Son voir lui donne accès à une autre vie: celle du Ressuscité.

Jean croit. Il fait l'expérience d'une connaissance qui le modifie en profondeur: l'expérience de la foi. Les Ecritures témoignent alors elles aussi: il fallait que Jésus ressuscite d'entre les morts... Un monde nouveau s'ouvre avec cette expérience. Un monde où la mort n'a plus de prise sur la vie. Un monde que le Christ habite désormais de sa présence et de sa puissance autrement.

Ce qu'il y a à croire avec Jean c'est que le pouvoir de vie de Jésus non seulement ne s'est pas éteint avec la mort, mais qu'il ne connaît plus d'autre limite que celles du coeur de l'homme.

Puissions-nous donc en ce dimanche de Pâques ne plus rester au seuil de notre vie, mais entrer dans notre quotidien pour vivre l'expérience de Pâques, l'expérience de la foi. Le Ressuscité nous y attend. Huitième jour...

 

Equipe Evangile@Peinture

 

 Dimanche de Pques B